Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2012

2'18'' FOR EARS AND EYES

Et pourquoi pour le coeur aussi ?

Une minuscule note pour deux minutes d'évasion.

Et un énooorme coucou à tous les amis de la blogosphère !!!

08/12/2008

WAITING....

Mais non ! Mais non !! Rassurez-vous, je ne vais pas vous la jouer Disney : "....Un jour mon prince viendra..."

Juste un petit tour par les humeurs-nuits pour vous dire que l'effroyable Yeti est encore bien vivant !!!!  Malgré l'hiver, malgré les projets, malgré les doutes et une inertie tourmentée....

Alors juste quelques nouvelles....Enfin au bout de mes choix pour le cd. (quoique i)  Mais le travail est loin d'être fini !  Et il m'en faut de la patience.....surtout avec moi, croyez-moi !!!!

Par contre, quelques vieilles musiques remises au goût du jour devraient bientôt atterir sur les Humeurs.  Un ancien cd-demo qui a vieilli mais que j'aurai tout de même un tout grand plaisir à partager avec vous.

Ici enfin, la video n'est que prétexte à la musique et en particulier à la dernière version du TDM (The DREAMMACHINE) de l'ami Günter.  Une version audio "allongée" devrait voir le jour rapidement sur soundclick.....Voua avais-je déjà dit que j'aimais la musique progressive ?  Mais oui, cent fois...et sous toutes ses formes encore bien !!!!


16/10/2007

INTO THE WILD WILD SWEETNESS (PARTS I & II)

Je prends souvent les Humeurs-Nuits comme un refuge dans lequel je peux sans crainte venir me ressourcer.  Et partager avec tous, dans une invisibilité bienveillante, quelques instants hors du temps.
Cet univers sombre ( à ne pas prendre dans son sens péjoratif !) est aux antipodes des mes jours, de mes habitudes...mais aussi de mes nombreux défauts !
Car au qotidien, je suis très généralement un impatient, un très vilain caractère, une pile électrique (même Tapie passerait pour un ridicule à côté...!) et un bon millier d'autres gros défauts que je tairai ici par respect pour l'ami visiteur. !
 
Part I : 19'10 
 
 

 
En Musique comme dans le reste, ma vie est double (au minimum !). Alors qu'en groupe, nos "songs" sont extrêmement codifiés  -répertoire très rock, très hard et très progressif-, en revanche lorsque je peux me laisser bercer par le "côté obscur" des choses, je ne me donne aucune règle et j' A D O R E !!!

Libre à tous d'y adhérer ou de s'en éloigner.

Mais – et c'est bien là la seule et unique raison de mon absence habituelle – je pense ne pouvoir bien vous conter ce que je suis en réalité qu'au travers de quelques bulles sonores.  

 

Part II : 18'40

 


 
J'aime l'idée de la « douceur indomptée », petit charme inexplicable qui relie aussi les êtres entre eux, autrement que par les seuls mots.  L'éveil des sens, et donc la sensualité, se révèle être un compagnon indispensable à nos rêves les plus secrets.  Une musique « ne touche pas » et pourtant ne dit-on pas, « cette chanson me touche au plus profond. » ?  Des sensations palpables.  Comme si les sens finissaient par se mélanger et devenir chair.

"Sweetness Parts I and II" ne sont en réalité qu'un seul et même morceau structuré autour d'une très longue et lente improvisation qui m'a vu quasi m'endormir sur mon clavier....Tout le reste de cette musique s'est réalisé dans le même état d'esprit, sans limite, donc en toute liberté !

Euh ! Musicalement, je vous dirais.... Bonne (Humeur) Nuit !

16/08/2007

H Y P N O S I A L A N D



09/08/2007

MAXIMUM JOY - LE VIOLON FOU

MAXIMUM JOY ! 

Pourquoi ne devrais-je pas partager avec vous un moment de pure joie ?

Cette journée était pourtant sans soleil !  Normal, j'en avais moi plein le coeur, du soleil !!

Alors que je me débats avec des morceaux de morceaux de morceaux à ne plus savoir qu'en faire, je me suis payé un petit break "conventionnel".  Un peu comme une bonne recette de chez Grand-Mère !

Cela fait pas mal de temps maintenant que certaines petites collaborations éparses pointent leur nez.  J'en veux pour preuve le "Maximum Joy" dont je vous livre une version actuellement instrumentale.  Cette musique devrait pourtant bientôt devenir une chanson !! Chose étrange, elle ne sort pas tout à fait du giron habituel de l'atmosphérique !   Mais voilà, j'avais envie de m'amuser un peu et de fuir, l'espace de quelques minutes, la douce tiédeur des Humeurs-Nuits !

Mais mon bonheur fut multiplié par cent, mille et bien plus lorsque HG Fortune m'a renvoyé sa propre vision de la chanson au travers de la petite vidéo que vous pouvez visisonner ici. La qualité est un peu approximative, mais l'idée me plait vraiment beaucoup et colle à s'y méprendre avec ce que je ressens au plus profond de moi, quand j'écoute le morceau !!!

Et comme je le disais à un ami très cher, c'est à écouter dans le soleil, à fond les manettes !!!

 

LE VIOLON FOU
 
Pour suivre, une toute petite vidéo en trois notes "uniquement" intitulée "The violin player on steroids or acid" !!!
Car de la magie du son vient aussi la folie du rêveur !!!