Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2007

VOYAGES IMPROBABLES - NATURAL DISORDER

J'aimerais pouvoir vous dire que je reviens d'une île mystérieuse, que j'avais pris le manteau de l'ermite... Loin de tout, loin des tracas, loin des horaires, loin des horreurs...
Je voudrais pouvoir vous écrire mille contes de mille voyages improbables,
de joutes imaginaires contre des dragons flamboyants...

Je voudrais avoir pu voler au-dessus des océans, par delà les nuages et rejoindre des terres inconnues....

Et pourtant mes seuls périples se résument en une pièce sombre, creusée dans le sol, fermée de tout,  plus caverne que bureau, plus désordre que paix tranquille...poussiéreuse et labyrinthe pour tous les autres.  Mais c'est mon château et c'est de cet endroit que je vois le monde le plus tranquillement possible.

Les jours se suivent et se ressemblent, à s'y méprendre.  Je ne les distingue plus les uns des autres...
Et ma seule constance est cette indéfectible et profonde passion pour la musique...Non, je ne vous apprends rien !
....
A votre disposition, je vous propose un quadruple lien vers des fichiers zip contenant « twenty-two minimal spheres ».  Celles-là même qui passent actuellement sur la radio-Mike. Elles sont vôtres ...  Seulement si vous le désirez.
 
 

Image Hosted by ImageShack.us

Partie 1 - Partie 2 - Partie 3 - Partie 4 

 

Vous trouverez là également la « cover » d'un improbable cd ! ! ! Question de dire que la marchandise n'est pas trop bâclée...

Au fond, c'est passionnant d'être un « musicien indépendant » ! Ca vous laisse toutes les libertés possibles et imaginables. Ca vous laisse l'occasion de partager avec vos amis connus ou inconnus des choses du coeur et de l'esprit (pas trop de l'esprit, tout de même !)

,,,,

 

Un ami me disait, il y a peu, que je pourrais m'attacher à faire des choses moins sombres. Sans doute aura-t-il raison puisque je passe ma vie à raconter aux autres ce que je ne suis pas moi-même. Les musiques sont donc ici probablement plus « neutres ». Elles ont davantage une volonté plus relaxante. Pas d'émergence, plutôt de la linéarité. Et comme toujours, c'est à vous de voir, pardon, ... d'entendre.

 

Il m'a fallu arriver au terme ultime de ces modestes essais pour commencer à en apprécier seulement le contenu. Deux mois d'hésitation, oscillant constamment entre « direction poubelle ou grenier » et « poursuite du délire ». C'est vous dire si, plus encore que jamais, celui qui passe ici sans vibrer le moindre instant, aura sans doute fort raison. Quelques nuits plus tard pourtant, j'éprouve une certaine quiétude à redécouvrir certaines atmosphères dépouillées. Je vous invite donc à vivre, voire à vous approprier ce «désordre naturel»

Electric Islands  (7.04)
Beyond the Mind  (13.32)
Queen of the Heart  (3.33)
Subway Kievskaia, 3.21 a.m  (4.16)
Planetary Challenge (10.34)
Artificial Gardens  (3.30)
Natural Disorder  (16.56)
Parallaxe  (8.36)
There  (6.02)
Dark Side of a Room  (5.20)
An Arkhe  (5.10)
Mélange des Genres  (5.16)
Between two Dimensions  (4.15)
KaRmaSuTra  (4.50)
Misty Bells  (9.04)
Waters of Destiny  (14.18)
A sleeping Beauty  (8.38)
Singing Clouds  (6.18)
Near the Silence  (6.24)
The Spider Dance  (3.56)
Behind the Mirror  (4.18)
L'Amour-Fleuve  (4.25)

TOTAL TIME (2.36.05.)