Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2007

C A U C H E R E V E S

medium_TITRE.jpg

 

 

 

Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi certaines de nos frayeurs pouvaient à ce point nous envahir ...  Comme s'il était encore besoin de « craindre » davantage ?  Que cherchons-nous dans ces luttes sans merci du bien contre le mal ?  Qu'avons nous à exercer le culte de la peur ?
medium_fire012.gif De la tête d'auteurs torturés sortent parfois de sombres chefs-d'oeuvre qui jamais plus ne quitteront notre esprit.  Aujourd'hui encore mon sang se glace au souvenir d'une nuit inquiétante par Monsieur Straub avec « le fantôme de Milburn !! » Monsieur Lovecraft, lui aussi, m'a souvent dérangé dans certaines de mes douces quiétudes. 
Mais au même instant, il me rappelait au « bon » souvenir de mes terreurs d'enfant, lorsque les rideaux sous la pleine lune, dans une petite chambre de la maison de mes grand-parents, virevoltaient sous un vent fantômatique...Alors qu'au loin la sinistre citadelle, toute de vert-nuit parée, me toisait de ses meutrières sinistres et que le « 5732 » de 3 h 25 du matin, un train de marchandises sans fin arpentait le village, des minutes interminables, pour me rappeler qu'il me fallait...veiller !!
medium_fire012.2.gif

Je me souviens aussi d'un puits de mine au delà de toute habitation, débouchant au creux d'une vielle batisse lugubre.  Les gosses du coin l'appelait le « trou du diable », d'autres encore le voyaient comme « centre de la terre ».  Je me souviens de cette vieille que tous appelaient la « Sorcière » tout juste parce qu'un peu folle et probablement parce que très acariâtre !

De petits événements anodins qui trouvent aujourd'hui toute leur place dans certaines humeurs de mes nuits !

 

28/04/2007

PROTOPLASM 21

Petite vidéo-démo du dernier synthétiseur virtuel de GH Wheel of Fortune, dont la musique est exclusivement réalisée avec ce synthé.  Ce sont donc huit petites pièces courtes qui permettent de se faire une petite idée des possibilités du PP21...Bonne ballade à tous !!
 
 
 

 

18/04/2007

AU ROYAUME DES ONDINES

"Je me souviens de cet étrange pays aux confins du temps, bercé de légendes et rêves éthérés, d’une époque à présent révolue, lentement rongée par les géants de fer au cœur de pierre. 
 
Je me souviens de l’herbe grasse, de rivières poissonneuses et de mille soleils bienveillants, de la nonchalance des enfants de nos forêts et de leur passion sans faille pour la Grande Dame Nature.
 
Les dragons furent les premiers à disparaître.  Sans doute représentaient-ils un danger trop grand pour le nouvel ordre cosmique.  Vint ensuite le tour des sirènes, des elfes et autres farfadets…

Et ce n’est que trop tard que je me rendis compte que notre monde était condamné… lorsque mourut, dans le creux de mes mains, la dernière des ondines."

Fable ??? 
 
 
Trop de projets au même instant pour pouvoir bien prendre le temps de voyager au creux de vos pages, de vos rêves et de vos mots.  Mais une petite musique en demi-teinte, en guise de récréation et de….mise en garde !  De quoi ne pas complètement rester indifférent à "ce que nous faisons de notre planète…"

 

08/12/2006

CLIP FOR THE WHEEL

CLIP OF THE WHEEL
Bien entendu, 3d et qualité-vidéo (en attendant une meilleure version prochainement : on en reparlera !) laissent largement à désirer mais cèdent la place à quelques petits échantillons supplémentaires du "STS-26  Wheel of Fortune ". Le clip est un « all inclusive home made » et ressort plus du gadget/passe-temps/récréation que de la synthèse pure !  Ce qui ne m’a pas empêché de continuer, encore et toujours, avec la machine de Guenter.   Cela tombe à pic.  Le synthé est diffusé dès aujourd’hui, le 8 décembre de l’an 2006 !  Et au vu des courriers déjà reçus, des critiques et des commentaires sur différents sites de musique, il est en bonne voie de franche réussite.  Cela fait donc tout de même du bien de savoir qu’on a apporté une toute petite pierre à l’édifice !


AMUSONS-NOUS DES CHIFFRES !

Voici une deuxième salve de démos plus rythmiques, moins « ambient ».  Et encore là, je ne vous livre que celles qui pourraient être des « Humeurs-Nuits ».

Trop espacées les notes : eh oui !  Et cela n’engage pas à revenir plus souvent.  Mais voilà ! Je suis -un peu-toujours- fort pris par des délires synthétiques.  Et par le travail qu’ils requièrent.  Quelques infos et chiffres pour se faire une petite idée.  Création de 434 sons en trois banques de 128 sons traditionnels (!) + 1 banque de 50 loops-rythmes hybrides, création de 200 loops de batterie pour la sélection des 50 loops hybrides. Beta-Testing de 14 machines différentes avant d’arriver à la mouture finale !!  Je ne vous parlerai pas des problèmes d’organisation !

Le pire est à venir et ne concerne que les démos de musique elles-mêmes.  27 heures de musique réparties sur quelques jours seulement (les délais sont toujours beaucoup trop courts), qui aboutissent environ à (oui ! on n’est plus à 5 minutes près maintenant !!!) 6 heures de matériel « semi-prêt » pour aboutir à 105 minutes de démos « plus ou moins satisfaisantes » et près de 4 heures 30 de bonne nourriture pour notre vieille corbeille virtuelle (couché le chien !).  Au bout du compte, « grosse fatigue » et nombreuses réécoutes obligées vous feraient vous dégoûter du job.  Jusqu’à presqu’en oublier vos propre nom et date de naissance. Eh bien non !

Le pire stade à passer, celui des traitements finaux de mixage et d’écoute de sélection (c’est dire tout le mérite que Vous avez d’encore venir sur les humeurs !).  Mais une fois au-delà, on est dans le Nirvana.
Et lorsque je me prends à écouter certaines démos en boucles perpétuelles, je me dis : « ces petits pains sont bien cuits !   Ceux-là, je peux les vendre ! »

RYTHMIQUEMENT VOTRE !

Seize nouvelles démos viennent donc compléter les 7 premières que vous connaissez déjà.  Comme je l’ai dit précédemment, elles sont donc plus largement orientées « grooves ».  Elles sont aussi plus proches d'instantanés et d'improvisations pures.  Cela veut dire tout simplement que l'ordinateur n'a servi ici que de synthétiseur d'un côté et d'enregistreur de l'autre.  Parmi elles, je vous en sélectionné quatre.  Elles ne sont souvent que des exercices de présentation de synthé.  Que cache une machine ?  Quels sont ses atouts ?  Jusqu’où est-elle capable d’aller ? …
Sans entrer dans les détails, les morceaus sont réalisés à partir du seul STS, sans aucun autre intrument et sans aucun autre effet musical externe.  Et quand je pense aux possibilités de la redoutable bête, j'ai vraiment le sentiment que j'en ai pour des années de développement musical.  Un fameux carton, l'ami Guenter !
 
Fight the Wars 
Quest of Tranquillity
As a Dream to Live
Pain from Memories 
 
Les démos restantes sont, à titre d'information, audiblici !!! :