Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2007

AU ROYAUME DES ONDINES

"Je me souviens de cet étrange pays aux confins du temps, bercé de légendes et rêves éthérés, d’une époque à présent révolue, lentement rongée par les géants de fer au cœur de pierre. 
 
Je me souviens de l’herbe grasse, de rivières poissonneuses et de mille soleils bienveillants, de la nonchalance des enfants de nos forêts et de leur passion sans faille pour la Grande Dame Nature.
 
Les dragons furent les premiers à disparaître.  Sans doute représentaient-ils un danger trop grand pour le nouvel ordre cosmique.  Vint ensuite le tour des sirènes, des elfes et autres farfadets…

Et ce n’est que trop tard que je me rendis compte que notre monde était condamné… lorsque mourut, dans le creux de mes mains, la dernière des ondines."

Fable ??? 
 
 
Trop de projets au même instant pour pouvoir bien prendre le temps de voyager au creux de vos pages, de vos rêves et de vos mots.  Mais une petite musique en demi-teinte, en guise de récréation et de….mise en garde !  De quoi ne pas complètement rester indifférent à "ce que nous faisons de notre planète…"

 

Commentaires

Non Dimitri ce n'est pas une fable c'est belle et bien la réalité, d'ailleur ce monde existe toujours il est seulement devenu invisible aux yeux des coeurs de pierre dont parle le texte.
Je me souviens d'un séjour en Irlande où j'expliquais à de nouveaux arrivant qu'en regardant attentivement on pouvait voir ici et là quelques licornes ou autres lutins, mais à quoi bon ils se contentaient de rire, j'ai compris alors qu'ils ne les verraient jamais plus, alors je me suis tu.
Je suis en train d'écouter ta musique en écrivant ces mots et une fois de plus je suis ivre d'émotion, transporté par sa féérie.
Une chose est sur Dimitri tant que tu écrira de la musique les Elfes continueront de vivre car tu es leur sève, leur essence, leur nourriture, alors n'arrête jamais sinon ce monde risquerait de s'évanouir pour de bon.

Écrit par : Bernard J | 18/04/2007

Bernard a si bien parlé !
J'ai vu le film Peter Pan, dans lequel le gamin répète comme une formule magique : "Je veux que les fées existent, j'y crois, j'y crois,..." et j'en ai eu les larmes aux yeux, tellement cela me touchait.
J'aime bien ton illu des "Ondines au jardin" ;-)

Écrit par : G. MIKE | 18/04/2007

Garder a tout jamais son coeur et ses yeux denfant est la plus belle chose au monde. Croire encore et toujours aux fées et aux lutins aux animaux de légende et ä la bonté intrisèque de la race humaine c'est le secret !

Bravo à toi mon ami de continuer a vivre en accord avec la Nature etre soi même en même temps qu'etre partie du tout ! Ta musique est un bel exemple d'humanité !

Écrit par : Jipes | 18/04/2007

Ah cette "éternelle jeunesse" ;-)
Comme G. Mike, je ne peux m'empêcher de penser cinéma : "La jeune fille de l'eau" le dernier M. Night Shyamalan, certainement pas un blockbuster, mais si proche de cet univers féérique : un ton intime et paradoxalement si vrai.

Écrit par : Bernard R | 18/04/2007

Bernard J : Merci mille fois pour ton commentaire qui me va droit au coeur (!!!) et me donne tellement envie de partager encore et encore des émotions avec toi et tous mes autres amis invisibles !
Nous sommes donc déjà, par les circonstances, dans une "réalité fantatisque"... Cela me convient parfaitement !

J'ai vraiment une affection toute toute particulière pour ces "Ondines" parce que faites en une seule prise, sans retouche, livrées telles quelles sur un coup de tête, un coup de coeur et dans un moment un peu beaucoup difficile pour moi. J'écrivais dans la note : "musique en demi-teinte" parce qu'elle me semble tantôt insignifiante, tantôt désuète, apparemment trop légère...Et pourtant, au fond de moi, je la trouve très sombre du début à la fin et c'est ce que je voulais ressentir !! Voilà une petite émotion de plus, partagée ! Mais je compte sur toi et sur nous tous pour continuer à rêver et rêver encore et à croire aux fées, aux licornes, à une certaine Communauté de l'Anneau à laquelle nous appartenons tous !!!
Je te dis à très très bientôt !

Mike : je te lis et du coup, j'imagine le pire. Imagine qu'un jour en nous levant, on nous ait volé tous nos rêves !! Je repense à Dark City où tous les souvenirs étaient mélangés et redistribués aux victimes !! Brrr ! J'en ai froid dans le dos !!
Cela dit, moi je sais depuis longtemps que tu es resté Peter Pan !
Et c'est tout de même ce que l'on a de plus vrai en soi, "l'enfant !"

Jipes : recevoir ta visite sur les "humeurs" et lire tes mots que je devrais t'écrire moi-même parce que je nous crois vraiment très proches, c'est comme de partager une certaine suite d'un vachement sympathique repas que je ne suis pas près d'oublier !
Je dois vraiment te retourner tous ces mots parce que je reste persuadé, en toute sincérité, que ta seule présence, sur ton Indispensable Blog et ailleurs (!) a le mérite du courage, de la remise en cause et de la réflexion. Et rien que pour cela déjà je te suis vraiment très reconnaissant !!! Si ne suis pas trop tard, je te souhaite un bon voyage...mais prudence !

Bernard R : merci pour ton très précieux commentaire et ton passage par les "humeurs". Tu es parvenu à m'intriguer grandement. J'avais déjà vu des images du film. Maintenant je rêve de pouvoir le voir !!! Au passage, si tu ne l'as déjà vu (mais gare gare au "moral", le film est dur) et pour peu que tu réussisses à le trouver, "Paper House" est pour moi un petit chef d'oeuvre aussi !
Même s'il est déjà "vieux". A très bientôt !

Écrit par : Dim | 18/04/2007

C'est normal que lorqu'on visite ce site ...on a l'impression d'être sous acide ;-p

Écrit par : Anichauvine | 19/04/2007

Bonjour Anisée, très très content de recevoir ta visite.
Mais j'espère pourtant que cette "comparaison" s'arrête là, à temps, juste avant que ne commencent les douleurs de la descente. Mais, par ton commentaire, tu mets l'accent sur une chose qui se révèle à moi comme une autre réalité. Si la musique n'a pas un certain don de m'hypnotiser, elle ne m'intéresse pas...
Un vrai trip !

Écrit par : Dim | 19/04/2007

Que d'éloges méritées Dim.

Écrit par : G. MIKE | 19/04/2007

Mais qiu sont donc ces créatures bouclées aux couleurs d'arc-en-ciel? Certainement, elles sont nées dans une gouttelette tremblant au bout d'une branche de saule, aucune merveille qu'elle meurent dès que le ciel se voile...

Écrit par : lobita | 24/04/2007

Chère Lobita, qui mieux que toi, connait les lutins, fées et autres farfadets de forêts enchanteresses. Cruelle époque où me manquent tant les rêves d'enfants. Il ne nous reste plus qu'à les reconstruire encore et encore...A très très bientôt !

Écrit par : Dim | 29/04/2007

Les commentaires sont fermés.