Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2006

W W W . H Y P E R B O R E A . N L

Image Hosted by ImageShack.us

  

Lorsqu'un site m'enchante, j'ai parfois du mal à le partager. Comme si je devais dévoiler une part de secret...Une part de moi-même. Mmmh ! Très égoïste la réaction. Vous ne croyez pas si bien écrire ! ! ! Je me décide donc à vous dévoiler un endroit où j'aime aller souvent fureter pour y puiser plaisir des yeux et des oreilles. Le plaisir y est d'autant plus grand, que je me sens là comme chez mes amis. Des amis capables du meilleur, fins dans l'écoute et dans les critiques et qui, à leur manière, n'hésitent pas à me soutenir dans mes petites recheches musicales. Comme tous mes amis très chers, ici présents, complices de mes nuits d'humeurs.

Je profite donc de cette unique occasion pour vous adresser un immense merci et vous adresser toute ma reconnaissance, sans limite, pour tous vos passages et tous vos mots !

  

Image Hosted by ImageShack.us
"Hyperborea" est sans conteste un lieu qui m'absorbe ! J'y découvre, lors de petits voyages passionnés, des atmosphères chères à mon coeur !  J'y évolue comme dans un film fictif, entremêlant abstraction et passions naturelles.
J'y puise une sereine solitude, nécessaire reconstruction au lendemain du Mal-Etre.

Hyperborea, c'est d'abord un couple "affectif" et "affectueux", Madeleine et Willem, qui vivent aux Pays-Bas, humains doux et généreux, artistes sculpteurs, dessinateurs, musiciens...qui, sans même me connaître, crèent des univers rêvés, espérés, que je ne peux exprimer que dans ma tête...Leur monde est construit de mille couleurs, de formes toutes plus subtiles et plus sensuelles les unes que les autres.  Science de l'abstraction érotique, de l'infiniment dépouillé. Culte d'une certaine beauté, d'une beauté certaine !!! J'aime aussi tout particulièrement le dénuement sombre et tranquille de leur site.  Il conduit à la réflexion, au repos et me donne une grande envie de douceur !
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us

08/12/2006

CLIP FOR THE WHEEL

CLIP OF THE WHEEL
Bien entendu, 3d et qualité-vidéo (en attendant une meilleure version prochainement : on en reparlera !) laissent largement à désirer mais cèdent la place à quelques petits échantillons supplémentaires du "STS-26  Wheel of Fortune ". Le clip est un « all inclusive home made » et ressort plus du gadget/passe-temps/récréation que de la synthèse pure !  Ce qui ne m’a pas empêché de continuer, encore et toujours, avec la machine de Guenter.   Cela tombe à pic.  Le synthé est diffusé dès aujourd’hui, le 8 décembre de l’an 2006 !  Et au vu des courriers déjà reçus, des critiques et des commentaires sur différents sites de musique, il est en bonne voie de franche réussite.  Cela fait donc tout de même du bien de savoir qu’on a apporté une toute petite pierre à l’édifice !


AMUSONS-NOUS DES CHIFFRES !

Voici une deuxième salve de démos plus rythmiques, moins « ambient ».  Et encore là, je ne vous livre que celles qui pourraient être des « Humeurs-Nuits ».

Trop espacées les notes : eh oui !  Et cela n’engage pas à revenir plus souvent.  Mais voilà ! Je suis -un peu-toujours- fort pris par des délires synthétiques.  Et par le travail qu’ils requièrent.  Quelques infos et chiffres pour se faire une petite idée.  Création de 434 sons en trois banques de 128 sons traditionnels (!) + 1 banque de 50 loops-rythmes hybrides, création de 200 loops de batterie pour la sélection des 50 loops hybrides. Beta-Testing de 14 machines différentes avant d’arriver à la mouture finale !!  Je ne vous parlerai pas des problèmes d’organisation !

Le pire est à venir et ne concerne que les démos de musique elles-mêmes.  27 heures de musique réparties sur quelques jours seulement (les délais sont toujours beaucoup trop courts), qui aboutissent environ à (oui ! on n’est plus à 5 minutes près maintenant !!!) 6 heures de matériel « semi-prêt » pour aboutir à 105 minutes de démos « plus ou moins satisfaisantes » et près de 4 heures 30 de bonne nourriture pour notre vieille corbeille virtuelle (couché le chien !).  Au bout du compte, « grosse fatigue » et nombreuses réécoutes obligées vous feraient vous dégoûter du job.  Jusqu’à presqu’en oublier vos propre nom et date de naissance. Eh bien non !

Le pire stade à passer, celui des traitements finaux de mixage et d’écoute de sélection (c’est dire tout le mérite que Vous avez d’encore venir sur les humeurs !).  Mais une fois au-delà, on est dans le Nirvana.
Et lorsque je me prends à écouter certaines démos en boucles perpétuelles, je me dis : « ces petits pains sont bien cuits !   Ceux-là, je peux les vendre ! »

RYTHMIQUEMENT VOTRE !

Seize nouvelles démos viennent donc compléter les 7 premières que vous connaissez déjà.  Comme je l’ai dit précédemment, elles sont donc plus largement orientées « grooves ».  Elles sont aussi plus proches d'instantanés et d'improvisations pures.  Cela veut dire tout simplement que l'ordinateur n'a servi ici que de synthétiseur d'un côté et d'enregistreur de l'autre.  Parmi elles, je vous en sélectionné quatre.  Elles ne sont souvent que des exercices de présentation de synthé.  Que cache une machine ?  Quels sont ses atouts ?  Jusqu’où est-elle capable d’aller ? …
Sans entrer dans les détails, les morceaus sont réalisés à partir du seul STS, sans aucun autre intrument et sans aucun autre effet musical externe.  Et quand je pense aux possibilités de la redoutable bête, j'ai vraiment le sentiment que j'en ai pour des années de développement musical.  Un fameux carton, l'ami Guenter !
 
Fight the Wars 
Quest of Tranquillity
As a Dream to Live
Pain from Memories 
 
Les démos restantes sont, à titre d'information, audiblici !!! :