Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2006

ESSENTIAL INFINITY

J'aurais aimé écrire tout un roman sur la musique électronique.  Mais je n'ai ni le temps ni la rigueur, encore moins la qualité de l'auteur.Free Image Hosting at www.ImageShack.us
J'aurais, en outre, peur de m'endormir avant la fin.  Soyons donc bref !

Je vois tout de même, pour mon plus grand plaisir et pour celui de tous ceux qui essaient de se mettre à l'exercice musical,
quatre événements parmi tant d'autres qui ont bouleversé mes habitudes d'amateur boulimique.  Le synthétiseur polyphonique et multitimbral (qui permet le plus souvent, à l'aide d'un seul synthétiseur, de commander jusqu'à seize instruments différents) l'informatique, le graveur de cd et enfin l'internet.
Avant ces révolutions technologiques, je ne vous dis pas les trésors d'ingéniosité qu'il fallait déployer pour arriver à des résultats limites.

Free Image Hosting at www.ImageShack.us
A l'heure du "microsillon" (je sais, cela fait hachement ringard, aujourd'hui !), il était pour ainsi dire impossible d'arriver à des résultats cohérents sans dépenser des fortunes en heures-studio.  C'est vous dire la rapidité avec laquelle, je me suis offert mon premier graveur de cd.

 

Mais voilà, "technologiquement approximatif" (oui, j'ose la locution !), j'ai tout de même sué longtemps.  Résultat : des démos à "couac". Mais d'excellents souvenirs de "pionnier"...

 

Souvenirs que je vous livre tels quels, en attendant de pouvoir reprendre tout cela à ma pension (si j'y arrive !!)

"ESSENTIAL INFINITY" est un accident sous tous ses aspects.  La démo est complète lorsqu'on y ajoute "Dancers of Twilight" : song N° 31)
Les morceaux sont loin d'être parfaits.  Mais j'ai pris beaucoup de plaisir à les jouer et à les redécouvrir après quelques mega-crashes de pc...(Yo Mike, je sais...)

Tout est dit ou presque...

 Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Lost in the Space of Your Eyes (4.13)
Rejoin me (10:03)
Clouds are eternally new (7:25)
Behind the Fear (8:17)
People of the Swamp (22:09)
Ironbirds on Stars (4:01)
Dancers of Twilight (17:33)

Commentaires

L'essentiel finalement c'est de se faire plaisir et d'avoir du plaisir à rélaliser, à créer. Le parfait, s'il existait nous rendrait satisfait et incapable de s'améliorer... J'aime être imparfaite ;)

Bonne fin de dimanche...

Écrit par : wictoria | 28/05/2006

Wictoria : voilà un commentaire tout en nuances et qui commence par "essentiel finalement", ce qui nous rapproche tel un "fil rouge" invisible de l'essential infinity ! J'aime beaucoup aussi cette idée d'imperfection, parce qu'elle nous indique aussi la nécessité du surpassement de soi. C'est curieux, et même si cela semble déjà bien connu, il me semble que l'on tient là un bon petit début de philosophie...

Écrit par : Dim | 28/05/2006

Bonjour Mon Ami,
L'angineux est KO mais pas encore sourd et c'est avec infiniment de plaisir que j'écoute ces étapes sonores. J'avoue honnêtement que l'idée de perfection, pour ce qui concerne la musique, ne me convainc pas du tout. Un élève de conservatoire peut rendre une partition sans erreurs, sans fautes d'harmonie et l'ensemble peut être aussi sensible que le fut le mur de Berlin... J'aime votre musique "imparfaite" PARCE QU'ELLE ME PLAIT. Ce critère en vaut d'autres, non ? Quant aux étapes technologiques, un gars qui a démarré avec un Commodore 64 pour séquencer (avec 2000 notes de crédit !) apprécie à sa juste valeur !!! Je vous adresse tous mes remerciements pour ces instants où la joie de jouer est palpable et vous joins, celà va se soi, toute mon Amitié.

Écrit par : Philippe | 28/05/2006

Encore plus de morceaux a écouter et découvrir. Se replonger dans tes premières créations voilà qui est fort intéréssant je m'en vais écouter ca avec délectation Dim !

Écrit par : Jipes | 29/05/2006

Philippe : Merci pour votre visite et surtout pour vos mots. Il est vrai que nous pouvons peut-être nous vanter d'avoir connu la période des pionniers en matière de musique électronique. Mais il est vrai aussi que le rêve continue. Mon ami Fred' le chantait tellement bien : show must go on ! Et je ne vous le dis pas en vain, compte tenu des idées qui nous animent ! Il reste juste à espérer que la musique aura aussi un effet antibiotique efficace. En matière de vieillerie. je ne sais pas si vous vous souvenez du "firtsman", séquenceur antédiluvien...le nombre de pas était ridiculement limite et la programmation délirante...Autres temps....autres moeurs...
Je vous dis à très bientôt et vous souhaite un très prompt rétablissement. Avec toute mon amitié.

Écrit par : Dim | 29/05/2006

Jipes : j'espère que mon ami Jipes ne va tout de même pas être noyé dans ce torrent de "nappes", de sons et de rythmes. J'ai de vilains défauts...En particulier, celui d'être un vrai boulimique de zique....Mais te connaissant un peu mieux maintenant - et mis à part ces trop alléchantes poëlées de crevettes à l'ail - j'imagine qu'en matière de musique, nous sommes tous vraiment très affamés. A très bientôt.

Écrit par : Dim | 29/05/2006

Les commentaires sont fermés.